Développement économique durable dans le Nord de l’Ontario

Un cours en ligne de l'Institut des politiques du Nord qui remettra en question vos connaissances du développement économique régional

Inscrivez-vous en ligne Envoyez-nous un message
  • Cours de 12 semaines
  • Frais de cours : 725 $

Pour assurer le développement économique, il ne suffit pas de défricher des arbres et de creuser des trous. Une économie fondée strictement sur les ressources est condamnée à l’échec, car les minéraux sont épuisables, les forêts sont menacées par le changement climatique et les industries sont assujetties à des restrictions commerciales. Dans notre région, le prix des marchandises varie, les technologies éliminent des emplois, la distance fait croître les coûts, la population dispersée étire les services au maximum et les impôts sont élevés. De plus, les décisions importantes relatives aux activités commerciales, au travail, aux médias, à l’éducation, à l’investissement et à la politique sont normalement prises ailleurs.

L’innovation, la collaboration, la formation, le courage et la ténacité sont essentiels à la durabilité.

Voilà la raison d’être de ce cours de formation à distance : comprendre notre situation particulière et apprendre à en assumer la responsabilité pour assurer notre avenir.

Date de début

17 janvier 2023 (12 semaines)

Calendrier

Les mardis de 15h à 17h avec une heure de discussion facultative à suivre

Frais de cours

725 $

Date limite pour l'inscription

10 janvier 2023

Voulez-vous en savoir davantage? Envoyez-nous un message


Chargés de cours

Marc Bédard

Marc Bédard est professeur d'économie et de gestion à l'Université de Hearst.

Lire sa biographie complète »
Elsa St-Onge

Elsa St-Onge B.A.A., M.A.. Gestionnaire des projets de développement.

Lire sa biographie complète »

Vous recevrez les fondements requis pour comprendre et favoriser le développement économique et social dans le Nord de l’Ontario. Vous mettrez l’accent sur les possibilités et les défis dans le Nord de l’Ontario et profiterez de l’expérience de nombreuses personnes qui œuvrent pour améliorer le Nord (en ayant accès à leur mémoire collective). Ce cours vous aidera à saisir tout particulièrement les problèmes et possibilités de notre région et vous présentera les forces qui propulsent les personnes et les établissements. En outre, il vous aidera à cibler les stratégies qui seront efficaces et celles qui ne le seront pas tout en tirant des leçons des réussites et des erreurs du passé.

Ce cours est le seul en son genre qui examine les particularités de notre région. Il présente des recherches actuelles de partout dans le monde tout en faisant connaître des personnes et des places véritables ainsi que des succès et des échecs concrets. Nous ne connaissons aucun autre cours qui porte sur le développement durable du Nord de l’Ontario et qui vous permettra d’acquérir les outils requis pour dominer le marché.

Limite de 20 participants par trimestre afin de permettre d’amples discussions et collaborations.

  • Encourager les personnes qui habitent le Nord de l’Ontario à prendre responsabilité de la région, car la durabilité économique n’y est pas assurée et le développement économique régional est décentralisé;
  • Accroître votre compréhension de l’économie, vous familiariser avec les histoires nord-ontariennes à succès, vous faire connaître les échecs économiques qui ont changé le cours de l’histoire du Nord, partager des pratiques exemplaires dans le monde et vous donner l’occasion d’échanger avec vos camarades de cours partout dans le Nord en matière de projets et initiatives d’importance dans votre région;
  • Favoriser le renforcement communautaire et les liens entre les professionnels, politiciens et décisionnaires partageant les mêmes idées, qui définiront l’avenir du Nord de l’Ontario.

Ce cours est conçu à l’intention de :

  • politiciens municipaux qui prennent ou influencent les décisions relatives à l’économie nord-ontarienne et veulent se renseigner davantage sur les moyens d’intervenir et de créer de la richesse pour la région;
  • professionnels en développement économique dans le Nord de l’Ontario qui prennent ou influencent les décisions relatives à l’économie et à la croissance;
  • propriétaires d’entreprise qui veulent aider à bâtir des collectivités robustes;
  • les fonctionnaires municipaux, provinciaux ou fédéraux qui habitent le Nord de l’Ontario et prennent ou influencent les décisions relatives à l’économie et (ou) aux politiques.

Kelly Bolduc-O'Hare, Membre du conseil d'administration du Réseau de développement des collectivités de LaCloche Manitoulin et de Développement des collectivités Ontario :
"Ce fut une expérience merveilleuse ... vraiment axée afin de nous munir d'outils pour créer un environnement de développement durable pour le Nord de l'Ontario et sur l'histoire qui nous a menés là où" nous "sommes maintenant".
"Tout d'abord, je tiens à dire que je manque les conférences du mercredi après-midi. Elles étaient formidables ! J'ai l'intention d'utiliser l'information au profit de nos communautés".

Wendy Watson, Directrice des communications, Services publics du Grand Sudbury :
"J'ai vraiment apprécié ce cours. C'était un bon investissement de mon temps. Je n'aspire pas à être une professionnelle du développement économique, mais d'un point de vue purement personnel, ça valait le coup !"
"J'ai vraiment apprécié ce cours. J'adore votre style d'enseignement et le sujet est fascinant".

Tracy Amos, Gestionnaire, Société d'aide au développement des collectivités de Supérieur Est :
"J'ai vraiment apprécié le cours".

James Franks, Agent de développement économique :
"Dans l'ensemble, j'ai été satisfait du cours et j'ai appris des choses qui profiteront à notre communauté. J'espère que je pourrai convaincre certains de nos nouveaux membres du Conseil de suivre le cours au début de 2023 car je pense qu'ils obtiendraient des (une) valeur réelle".

Chantal Croft, Agent de développement communautaire :
"Je vous adresse un grand merci. Pendant un court moment, je n'étais pas trop certaine de vouloir continuer à travailler en développement économique mais vous m'avez donné des outils qui, je pense, m'aideront pour de futurs projets".

Josée Vachon, Analyste financier d'entreprise :
"J'ai vraiment apprécié l'interaction avec les autres".

Adèle Tremblay, Agent de développement économique :
"Merci pour tous vos excellents commentaires. J'ai vraiment apprécié votre cours".
"Excellent cours pour quiconque débute dans le domaine du développement économique. Le Dr David Robinson est très passionné et a une excellente approche pédagogique".

Le cours est composé de 12 séances hebdomadaires.

Vous aurez un accès privilégié à un site Web détaillé qui présente des récits et des vidéos portant sur des personnes qui, de par leur action communautaire, ont changé le cours de l’histoire du Nord de l’Ontario.

Vos camarades de cours seront des acteurs de l’économie du Nord. Vous aurez l’occasion d’apprendre et d’avoir des interactions avec eux, de les connaître et d’échanger avec eux des expériences vécues dans le Nord.

Toutes les semaines, vous recevrez un bulletin électronique rempli d’information allant bien au-delà de la matière de cours. Vous serez appelé à partager vos propres observations et connaissances et encouragé à poser des questions au personnel enseignant et à converser avec vos collègues.

Voici les grandes lignes du programme d’études :

1. Qu’entend-on par développement?
  • Est-ce que le Nord de l’Ontario est exceptionnel?
  • Grandes tendances : Notre avenir
  • Enjeux liés au développement économique et social local
  • Possibilités de développement économique et social
2. Objectifs
  • Objectifs>
  • Capacité limite
3. Durabilité
  • Développement durable et environnement
  • Favoriser la durabilité
  • Durabilité économique
4. Outils
  • Modèles d’incidence économique
  • Autres approches principales
  • Approches axées sur la communauté
  • Exemples de projets réussis
  • Exemples de projets ratés

Ce cours de 12 semaines explore des questions pratiques liées au développement économique durable des communautés du Nord de l’Ontario.

  1. Le développement durable: revue des principes de base, exemples et applications
  2. La communauté francophone et le développement économique francophone
  3. Les communautés autochtones et le développement des communautés autochtones
  4. Le développement économique au féminin
  5. Questions démographiques
  6. Le développement agricole, avec un accent sur la Grande zone argileuse, le climat et la financiarisation
  7. Le tourisme comme moteur de développement local
  8. Coopératives et syndicats
  9. Gouvernement et agences gouvernementales
  10. Comment le changement se produit-il? L’action politique
  11. La propriété locale, la succession et la substitution des importations
  12. Recherche et capital intellectuel

Télémédiathèque exceptionnelle

Chargés de cours

Conseil consultatif

Conseillers en contenu

Questions fréquemment posées

Les personnes inscrites ont accès à une collection inégalée d’entrevues vidéo avec des gens qui ont apporté des contributions considérables au développement du Nord de l’Ontario pendant les 40 dernières années. Certaines parties des vidéos sont liées aux textes tandis que d’autres sont jouées pendant les séances Zoom ou en guise de devoir.

Marc Bédard

Marc Bédard

Marc est professeur d'économie et de gestion à l'Université de Hearst. Marc a travaillé sur de nombreux projets de développement tant communautaires, provinciaux que nationaux. Marc a siégé sur plusieurs conseils d'administration incluant l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO). Marc à contribué activement à la mise sur pied des Réseaux de santé francophones en Ontario. Il a mis sur pied le CRRIDEC qui est maintenant un centre de recherche et d'intervention en développement économique et communautaire pour le Nord de l'Ontario.


Elsa St-Onge

Elsa St-Onge

Elsa St-Onge est une amoureuse du Nord de l’Ontario. Native de Moonbeam, elle s’est établie à Hearst lorsqu’elle terminait sa maitrise en sciences sociales du développement territorial dans laquelle elle s’intéressait à la participation citoyenne des francophones du Nord de l’Ontario.

Son intérêt marqué pour le développement régional s’est développé alors qu’elle était assistante à la recherche pour le Centre régional de recherche et d’intervention en développement économique et communautaire (CRRIDEC). Dans le cadre de ses fonctions, elle a fait partie d’une équipe qui a réalisé une étude de l’impact économique du Festival des bûcherons de Kapuskasing ainsi qu’une étude de faisabilité pour l’achat de l’épicerie de la Coopérative régionale de Moonbeam ltée. Celle-ci faisait par ailleurs partie du comité qui a lancé le projet de coopérative pour sauver l’épicerie du village.

Elsa a travaillé plusieurs années avec le Réseau du mieux-être francophone du Nord de l’Ontario en tant qu’agente de planification et d’engagement communautaire et par la suite en tant qu’agente de gestion de projet et de communications. Elle a contribué au développement et au déploiement de la formation sur l’offre active des services en français qui est maintenant disponible à plusieurs endroits au Canada. Elle comprend ainsi bien la réalité des diverses communautés francophones. Depuis février 2022, elle est gestionnaire des projets de développement à l’Université de Hearst où elle contribue à la mise en oeuvre de sa nouvelle autonomie. Ce qui l’anime, c’est de s’investir dans des projets porteurs qui ont un impact à long terme sur le bien-être des communautés.

Elle fait partie du Comité de développement économique de la Ville de Hearst depuis 2019 et assume la présidence du Conseil des arts de Hearst depuis 2017. Elle a offert des cours de microéconomie et demarketing à l’Université de Hearst.

Maman de deux jeunes enfants, Elsa aimerait assurer un bel avenir pour eux. Elle se définit comme une écolucide. Étant consciente que ce n’est pas seulement avec son papier de toilette lavable que l’on va régler la crise climatique, elle cherche toujours des opportunités d’avoir un plus grand impact et de sensibiliser les gens à la cause climatique et au développement durable. Elle a d’ailleurs été chroniqueuse à ce sujet à la radio CBON et dans le journal Le Nord.

Charles Cirtwill

Charles Cirtwill

Charles Cirtwill est le président fondateur et chef de la direction de l'Institut des politiques du Nord.

Les travaux de Charles sur l'éducation, la gestion fiscale, la réduction de la dette, la fiscalité, la croissance du gouvernement et l'importance de la responsabilité du gouvernement apparaissent régulièrement dans les médias locaux, régionaux et nationaux.

Il a travaillé dans les secteurs public, privé et sans but lucratif en tant que gestionnaire de programme, analyste des politiques, administrateur principal, consultant et entrepreneur. Charles a également été conseiller politique dans le cadre de plusieurs campagnes politiques et a fourni des conseils et une orientation non partisans aux administrations provinciales et municipales à travers le Canada.

Il est actuellement membre du conseil d'administration du Rural Ontario Institute et a occupé des postes de direction dans plusieurs organisations communautaires, notamment Civitas, IPAC, Scouts Canada, les associations scolaires locales et les associations locales de propriétaires. Il a fréquenté l'Université Dalhousie, où il a obtenu un baccalauréat en sciences politiques, un baccalauréat en droit et une maîtrise en administration des affaires avec une spécialisation en évaluation quantitative et qualitative des politiques et des programmes publics.


Michael Atkins

Michael Atkins

M. Michael Atkins œuvre dans le domaine de l’édition depuis plus de 45 ans. À un moment ou un autre, il a été propriétaire ou exploitant de journaux partout dans le Nord de l’Ontario, y compris à Ignace, Thunder Bay, Nipigon, Terrace Bay/Schreiber, Little Current, Sudbury, Parry Sound, Sturgeon Falls et North Bay. Il a lancé le magazine Northern Ontario Business en 1980, les prix des entreprises du Nord de l’Ontario en 1986, le programme des femmes influentes du Nord de l’Ontario en 1999 et les prix des bâtisseurs communautaires à Sudbury en 2004. Ses autres publications dans le nord incluent le Northern Ontario Medical Journal et le Sudbury Mining Solutions Journal. Il a été président du Conseil des gouverneurs de l’Université Laurentienne, du Northern Centre for Advanced Technology (NORCAT) et de Sudbury 2001, groupe multipartite formé à la fin des années 1970 pour favoriser le développement économique.

Il est lauréat de divers prix reconnaissant son service communautaire et figure parmi les donateurs qui ont facilité la création du cours de formation à distance sur le développement économique durable dans le Nord de l’Ontario à l’Université Laurentienne.


Peter Goring

Peter Goring

M. Peter Goring vient d’une famille étroitement liée au milieu des affaires dans la région de Sudbury. Originaire de cette ville, il y a fait ses études primaires et secondaires et préparé un baccalauréat en commerce (1967) à l’Université Laurentienne. Admis comme comptable agréé en 1970, il a passé presque 50 ans à titre de professionnel du financement immobilier à Toronto, ayant une présence active sur les marchés canadien et américain avec plusieurs multinationales.

Il a toujours eu un intérêt marqué pour les questions de politique publique et a siégé à de nombreux organismes de l’industrie et d’intérêt public. Affichant un engouement pour Sudbury et le Nord de l’Ontario, il a siégé au Conseil des gouverneurs de l’Université Laurentienne et au conseil de direction de la Fondation de l’Université Laurentienne. Grâce à la Fondation de la famille Goring, il continue à appuyer l’Université Laurentienne et le Nord de l’Ontario. En outre, il s’intéresse aux documentaires par l’intermédiaire de HotDocs, à Toronto, dont il siège au conseil consultatif, et participe à HotDocs Partners qui finance des documentaires primés.

M. Goring est parmi les donateurs qui ont facilité la création du cours de formation à distance sur le développement économique durable dans le Nord de l’Ontario à l’Université Laurentienne.


Pierre Bélanger

Pierre Bélanger

Originaire de Timmins, M. Pierre Bélanger a des antécédents divers dans le secteur commercial et en relations publiques, allant d’un rôle clé dans la fabrication de roulottes Boler, à être propriétaire exploitant du concessionnaire Earlton RV, en passant par la fondation du Zoo d’Earlton. Tout au long, il a été propriétaire de Bison du Nord, ranch familial sur 600 acres hébergeant 300 bisons.

Au début des années 1970, il a joué un rôle dans la fondation d’établissements franco-ontariens tels que, entre autres, le Théâtre du Nouvel-Ontario (TNO) et la Coopérative des artistes du Nouvel-Ontario (CANO).

Il a été membre et président de conseils provinciaux et fédéraux de développement économique et préside actuellement un organisme communautaire de philanthropie – la Fondation communautaire du Temiskaming – ainsi que l’Institut des politiques du Nord. En outre, il se concentre sur l’autosuffisance alimentaire régionale.

En 2007, l’Université Laurentienne lui a décerné un doctorat honorifique en droit. Le fil conducteur de sa participation est un désir de créer des communautés durables et équilibrées dans le Nord de l’Ontario. M. Bélanger est parmi les donateurs qui ont facilité la création du cours de formation à distance de DEDNO à la Laurentienne.

Dre Gayle Broad

Dre Gayle Broad

La Dre Gayle Broad est l'ancienne directrice de l'Institut de recherche NORDIK et directrice de la faculté du programme de développement économique et social communautaire (CESD) à l'Université Algoma à Sault Ste Marie. Elle était la directrice académique de la recherche financée par le CRSH sur l'économie sociale et les entreprises sociales dans le Nord de l'Ontario et a récemment dirigé une équipe NORDIK dans le développement d'une entreprise sociale et d'un écosystème entrepreneurial. Elle siège actuellement au conseil consultatif de recherche du Rural Agri-Innovation Network (RAIN) pour établir des relations et des capacités pour les producteurs d'aliments sauvages et agricoles dans le Nord, et développe un balado sur le développement durable dans les communautés nordiques, rurales et autochtones.


Dan Friyia

Dan Friyia

Dan Friyia a été directeur général de La Société d’aide au développement des collectivités Supérieur Est (SADC) pendant plus de 20 ans. Dan est actuellement le directeur général de la Société de développement économique de Sault Ste. Marie. Il enseigne également pour le pro gramme de développement économique et social communautaire d’Algoma et pour le pro gramme de développement de Waterloo.


Colin Lachance

Colin Lachance a obtenu un baccalauréat avec distinction à l'Université Carleton en 1983 et une maîtrise en études environnementales à l'Université York en 1986. Il a été président de Lachance Environmental pendant plus de trente ans. Né et élevé dans le Nord de l'Ontario, il a passé la majeure partie de sa carrière à faciliter le développement communautaire durable dans une perspective de réconciliation, en mettant l'accent sur la création de partenariats entre les Premières Nations et les municipalités.

Vais-je recevoir des crédits pour avoir suivi ce cours?
Le cours vous rapporte 10 crédits sur les 45 requis pour la certification par l'Association des développeurs économiques du Canada (EDAC).

Pourquoi ai-je besoin de ce cours?
Pour renforcer votre communauté, approfondir votre compréhension, vous avancer sur le plan professionnel, apprendre l’histoire et connaître les pratiques exemplaires.

Est-ce qu'il faut suivre SNOED 101 et 201 l’un après l’autre ?
Vous n'avez pas besoin de les suivre dos à dos. Ce sont deux cours distincts et chacun sera offert au moins une fois par an. Si vous choisissez de prendre SNOED 201 plus tard, cela peut être dans n'importe quelle offre ultérieure.

Quand obtiendrons-nous plus d'informations après l'inscription ?
Environ une semaine avant la date de début du cours, une trousse d'information vous sera envoyée.

Quel est le format du cours ?
Les sessions synchrones se tiendront via Zoom. Dans les sessions Zoom de trois heures, il y a deux heures de cours et une heure de discussion ou de conférenciers invités. En dehors de la salle de classe virtuelle, les élèves doivent terminer leurs devoirs et lire le manuel.

Ce cours comporte-t-il des devoirs ou s'agit-il strictement d'enseignement et de discussions ?
Oui, ce cours comporte des devoirs.

Quels sont les devoirs et combien de temps prévu est consacré à ces évaluations ?
Chaque semaine, un quiz de chapitre à choix multiples sera attribué. Le quiz devrait vous prendre environ 20 minutes à compléter.
Un essai de 10 pages sur un projet de votre choix sera à remettre à la fin du cours. Cela peut prendre environ six heures, et avant cela, vous pouvez passer de 30 minutes à une heure avec le professeur pour obtenir une consultation sur le projet que vous avez choisi.

Où puis-je trouver mon reçu après mon inscription ?
Le reçu se trouve en bas dans l'e-mail de confirmation.

Où trouve-t-on le matériel de cours ?
Le matériel de cours est disponible sur le portail Snoed (manuels, syllabus et enregistrements de cours).

À qui dois-je m'adresser si j'ai une question après mon inscription ?
Veuillez envoyer toutes les autres questions à notre agente de programme Emily Davis (edavis@snoed.ca) et elle y répondra ou les dirigera vers la personne appropriée.

Et si je dois manquer un cours ?
Les sessions de cours seront enregistrées et téléchargées sur le portail Snoed dans les 24 heures suivant la session.